lundi 27 juin 2016

18 juin 2016, fête des enfants du club US GAZELEC, la section était là!

Une journée pour montrer les activités du club qui nous subventionne, et notamment celles de notre section voile, la météo capricieuse nous a permis quand même de parler :

  • des entraînements aux régates organisées tout au long de l'année à Marseille, La Trinité, La Rochelle et Dieppe dernièrement, 
  • des régates sur tous les plans d'eau principalement sur le circuit corporatif avec pour objectif le championnat de France,
  • des formations associées labellisées FFV,
  • de nos croisières en Méditerranée et aux Antilles.

De nombreux contacts et une ambiance très conviviale.
Contact : martineau.jean-luc@wanadoo.fr

dimanche 12 juin 2016

Compte rendu de l’entrainement régate les 5, 6 juin 2016 à Dieppe

 
Vendredi 3 juin : arrivée à Dieppe dans la soirée pour Régis, Julien, Alice, Flora et moi. Je fais connaissance avec mes coéquipiers. Un resto et un Ti-punch plus tard on se dirige vers les logements de la Mairie. Charmant sur le papier, un peu moins à l’usage.

Samedi 4 juin : levé 7h30, petit dej à 8h et rdv devant le club de voile à 9h. On y retrouve le deuxième équipage composé d’Honoré et sa bande d’archis (Agence François Leclercq), arrivés fraichement de Paris. On brief avec Manu, l’entraineur du club qui nous suivra tout le week end. Rachid, notre chef de bord, arrive à temps !






Deux « Grand Surprise » sont mis à notre disposition, on les prépare, chacun à son poste et on largue les amarres. Avec Alice au poste de N°1, Rachid à la barre, Régis à la GV, Flora et Jérôme (un archi qu’on a débauché pour la journée) à l’embraque et moi au piano. Côté météo, il y a un peu de vent, une mer calme et surtout il ne pleut pas !!

Programme de la matinée, prise en main du bateau et des postes respectifs. On fait des tours devant le port, on enchaine les manœuvres. On hisse la GV, le foc, on fait des virements, on empanne, on sort et rentre le spi, au rappel bâbord, tribord, on affale etc… toute la matinée. On teste différentes allures, le près, serré, vent arrière, de travers, grand largue…




Pause dej au club house, terrasse vu sur le port, très agréable.

Et c’est reparti pour la session de l’aprem. La météo n’a pas trop bougé, toujours clémente avec 10/15 nœuds de vent. L’entraineur Manu place des bouées pour qu’on puisse s’entrainer aux départs dans les conditions de régate. On règle nos chronos et on tourne devant les bouées de départ. Sur l’eau, en plus de nos 2 Grand Surprise, nous sommes avec deux autres bateaux qui font des exercices avec nous. On lance la première manche, puis la seconde, et une troisième. On s’améliore au fur et à mesure de la journée. Les postes et les bateaux sont de mieux en mieux appréhendés.
Fin d’aprem, on rentre gentiment au port !


Debrief avec Manu autour d’une bière. Vu l’heure, on se sépare en deux groupes, l’équipage des archis se dirige directement au resto et nous direction nos chambres pour une bonne douche.
Diner au port, Anna et Adrien nous rejoignent pour passer à table. Le diner est bon, copieux et s’éternise face à nos petits yeux et bâillements. Les premiers signes de fatigue se font sentir. Pas le courage pour un dernier verre. Dodo direct.


Dimanche 5 juin : levé 7h30, petit dej à 8h et rdv au port à 9h. La météo est toujours clémente, un peu plus de soleil et on se rend compte sur l’eau qu’il n’y a pas beaucoup de vent. On s’entraine comme on peut. Les deux autres bateaux qui nous ont accompagné la veille sur l’eau ne sont plus là.
Donc c’est Grand Surprise avec Anna à la barre contre le Grand Surprise des archis avec Julien à la barre. On continue les exercices commencés la veille et on se concentre sur les départs pour les optimiser au maximum. Je crois qu’on en prend aucun de bon ou presque.





Retour au port pause dej…la moitié des équipiers en profite pour faire un petit somme.
Dernière virée sur l’eau pour les quelques heures qu’ils nous restent. Il n’y a quasi plus de vent, 5 nœuds à peine. On peine à sortir le spi et à le maintenir. L’entraineur nous pousse et nous booste mais rien n’y fait,  pas de vent on n’avance pas, on remet le moteur et très vite on demande à rentrer. L’équipage d’Honoré s’entraine encore un peu pendant que nous nous dirigions tranquillement vers le port.

Rangement du bateau et RDV au club pour le dernier débrief. Manu fait des schémas sur un tableau avec des petits bateaux pour qu’on puisse visualiser les parcours effectués sur l’eau. Moi je commence à comprendre ce qu’on a fait pendant ces deux jours !!!! 
Il est 18h, on est tous KO, on remercie le club et direction les voitures. Changement sur le parking et hop on décolle retour Paname.





Super première expérience d’entrainement régate pour moi !! Le poste de Piano est riche et formateur. Heureuse d’avoir fait la connaissance de mes coéquipiers et des archis, même si on n’a pas eu beaucoup de moments tous ensemble.
Dieppe est un bon spot, cadre agréable et pas loin de Paris. Merci à tous.

Voileusement,
Elise

Merci au Cercle de la Voile de Dieppe, à son activité entrainement régate et à son entraineur Manu!


jeudi 7 avril 2016

Très belle SNIM 2016 avec 10 manches courues, 20 grands surprises inscrits, de sérieux concurrents, des conditions météo variées, bref un grand cru, ponctué par 2 belles places de 4ème et 6ème des équipages Gazelec !

Premier jour : 2 manches ont été courues dans un vent assez fort, 1ère manche courue sous ORC pour la moitié des équipages. Une rude journée qui mettait dans le bain d’entrée !

Second jour : vent plus mou, changeant, qui mettait à rude épreuve les tacticiens, et nos classements mitigés le reflètent : un coup on est du bon côté, un coup du mauvais… A noter une très réussie soirée cubaine, suivies de quelques bières bien méritées entre Gazelec pour la troisième mi-temps…


Troisième jour : un beau côtier dans les calanques, avec une belle renverse au milieu, qui laissera de bons souvenirs à certains, de moins bons à d’autres… Soirée de Gala à la Criée, quelques rocks endiablés et dodo car le lendemain le 4ème, 5ème et 6ème ne sont séparés que d’un point, tout est encore possible…!

Quatrième jour : tout est encore possible mais encore une fois le vent tourne… chacun y va de sa bonne et de sa mauvaise manche, et nous repartons le cœur léger d’avoir fait de notre mieux !

Rendez-vous à la Tacita pour la 2ème manche ? En tout cas cette année il valait mieux être à Marseille qu’à la Trinité !

Jean-Laurent

dimanche 13 mars 2016

WOMEN'S CUP 2016 : ma 1ère régate !

Equipage: Anna, Hélène, Alice, Sandra et moi

VENDREDI 04 MARS 2016
05H30: Réveil matinal sous la pluie pour rejoindre Sandra et Alice.
Dernier check avant de partir; bottes, gants, bonnet, tout y est, avec les étiquettes Décathlon toujours dessus!

07H30: C'est parti pour l'aventure!
Avec 4H30 de route,c'est l'idéal pour apprendre à se connaitre et m'excuser d'avance pour mon inexpérience.

12H00: Arrivée à Pornichet, nous récupérons Anna à la gare.
Une galette jambon-fromage plus tard et nous voilà les fesses à l'air sur le parking. Par chance, je rentre dans la salopette et la veste prêtées pour l'occasion. La veste m'arrive aux genoux, je ne me sens pas vraiment à mon avantage avec ce faux air de père noël ! Sandra me prête son gloss... je me sens un peu mieux, c'est la WOMEN'S CUP tout de même !

13H30:Nous récupérons le bateau (J80)
Non sans mal, nous préparons le bateau. Je me sens un peu bête...les filles se démènent... je garde un bout à la main pour ne pas avoir l'air complétement inactive. Les organisateurs nous pressent, il faut sortir du port ! (c'est possible sans moteur????). C'est un peu la panique, nous évitons le pire en frôlant les bateaux. Les organisateurs nous aident en zodiac (c'est bon, nous sommes repérées !).
Nous voilà enfin sur le plan d'eau, nous nous remettons de nos émotions, place à l'entrainement! Il pleut, le vent est fort et rafaleux. Nous nous entrainons à virer et empanner. Avec Sandra à l'embraque je suis en formation intensive. Vues les conditions météo, Anne et Alice décident de ne pas sortir le spi, nous rentrons au port puis rejoignons la maison louée pour le week-end, regrettant de n'avoir pu sortir le spi.

20H00: Arrivée de Hélène, accompagnée de Jean-Luc et Anaïs! L'équipage est désormais au complet!

SAMEDI 05 MARS 2016
08H00: C'est le grand jour.
Jean-Luc est aux petits soins pour nous. Il nous coach au petit dèj, il propose de nous faire nos sandwich. Les filles n'en reviennent pas ! (et Jean Luc s'étonne que cela nous surprenne! )
Anna, nous presse. La rigueur allemande porte ses fruits, puisque les filles d' US GAZELEC sont les 1ères à gréer leur bateau !

11H30: Départ de la course.
Spi interdit (oufff !) et gilets de sauvetage trop petits (je respire à peine)
1ère manche: 1ere navigation avec équipage au complet, nous essayons de nous coordonner mais nous finissons dernières.
2ème manche: Notre coordination s'améliore, nous terminons la course en laissant 2 bateaux derrière nous.
3ème manche: Les progrès continuent, pas loin d' 1 tiers de la flotte nous suit! Mais alors que nous naviguons en ciseaux, nous heurtons un bateau sur le côté. Pas de dégâts mais la pénalité nous fait perdre notre avance et nous finissons en avant dernière position.

16H30: Débrief avec Jean Luc et Anaïs autour d'une bière, puis retour à la maison et détente bien méritée pour toutes avant de se préparer pour la soirée !

19H30: La soirée WOMEN'S CUP débute avec une conférence sur les droits de la femme que nous écoutons assidument. La soirée se poursuit par un diner avec l'ensemble des équipages et l'organisation.

23H00: Fatiguées, nous rentrons à la maison. Jean Luc est déçu. Il tente de nous re-booster à coup de ti punch sans succès.

DIMANCHE 06 MARS 2016
09H30: Anna et Hélène rentrent du briefing et la nouvelle tombe: le spi est autorisé pour la course du jour! (aie aie aie)
Le petit dej se transforme en cours théorique sur la préparation et l'affalage du spi. Nous répétons oralement les manœuvres. Chacun sait ce qu'il a faire (moi j'imagine seulement), nous espérons pouvoir faire une tentative juste avant le départ de la course.

14H00: Prise en main de notre bateau et préparation en hâte du spi pour un seul et unique essai avant le départ ! L'essai est concluant, nous sommes rassurées.

14H30:
1ère manche: Je ne me souviens que du moment ou le spi s'est envolé et est tombé à l'eau. Si cela n'avait tenu qu'à moi j'aurai sauté sur la VHF pour appeler les secours! Mais c'est sans compter sur Hélène qui plongea la tête la première à l'arrière du bateau, un couteau entre les dents!  Nous sommes parvenues à récupérer le spi, mais nous avons dû abandonner la manche.
2ème manche: A nouveau, nous préparons le spi mais un problème technique nous oblige à l'affaler aussitôt. Nous réparons et faisons à nouveau une tentative qui ne s'avère pas non plus concluante. Nous finissons bons derniers de la manche.

16H30: C'est le moral en berne et légèrement frustrées que nous savourons notre bière d'après cession. Un passage rapide à la remise des prix et c'est l'heure de repartir vers Paris. Mais dans la voiture, la morosité fait vite place à la bonne humeur lorsque Jean Luc nous informe que nous sommes qualifiées pour les championnats de France Entreprise! Moi qui étais venue pour une 1ère expérience en régate, me voilà à embarquée dans une nouvelle aventure !!!

Pour conclure, j'ai passé un excellent week end. Au delà de nos résultats, j'ai pris énormément de plaisir à partager cette aventure avec mes co-équipières. La convivialité étaient au rdv ! J'ai vraiment eu le sentiment de faire partie d'une équipe et je les remercie pour leur patience, leur aide et leur bonne humeur ! Il ne reste plus qu'à s'entrainer pour le championnat de France entreprise maintenant en attendant la prochaine édition de la WOMEN'S CUP! Je remercie également Jean Luc pour les sandwich et son coaching de chaque instant. Sans oublier Anaïs qui a mangé tout le saucisson.

lundi 4 janvier 2016

Bonne année 2016, le programme est en ligne

Bonjour, une grosse partie du programme 2016 est en ligne, n'hésitez pas à aller regarder les dates de vos futures navigations et demander des informations au chef de bord concerné.

Bonne année, santé bonheur et de belles sorties en mer, le bureau.

jeudi 3 décembre 2015

Tous au stand 1 D8 dans le hall 1 du salon nautique du 4 au 13 décembre 2015



Bonjour,
Cette année encore, nous partagerons avec le GCI un stand (hall 1 – 1D8) au salon nautique du 5 au 13 décembre 2015 (http://www.salonnautiqueparis.com/). Pour démarrer nous commencerons le salon avec la nuit nautique le vendredi 4 décembre de 19h à 22h et plus si les gardiens le permettent…
Merci de réserver vos places pour la nuit nautique (invitation pour 2 personnes) en m'écrivant au martineau.jean-luc@wanadoo.fr

Merci de nous donner vos éventuelles disponibilités afin d’établir une permanence tout au long du salon afin de présenter les activités du club sur le stand.
Nous espérons vous voir nombreux pour nous parler de vos projets et partager un tee-punch autour de la nouvelle saison.

Le bureau                                                                    


mardi 1 décembre 2015

Une dernière sortie à la Trinité pour la régate de Noël

Régate, ça vous fait penser à quoi ? Eh bien oui c’est ça, vous avez mis dans le mille.
Régate, c’est Régaler et Gâter ?
C’est ce qui c’est passé durant ce weekend, je me suis régalé et j’ai été gâté.
Depuis longtemps j’avais hâte de naviguer sur un voilier. Me voilà devant le « bois sans soif »  ce jolie bateau de course de 9 mètre  effilé comme un lévrier et dont le mât  s’envole dans le ciel. J’accompagne Julien à l’intérieur et nous commençons l’inventaire. Chaque objet a un nom bien précis et une seule fonction. Je me disais que cela allait être difficile de retenir tous ces noms. Et ça l’a été.
Une fois sur le pont chaque personne a une fonction bien précise. Moi j’étais aux commandes du piano. C’est peut être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup.
Beaucoup d’emmerdes,
Retenir les noms des » cordes » Non !  Des bouts ou des ficelles.  Et oui le mot corde est proscrit chez les marins.
Retenir leurs noms et surtout leurs fonctions.
Bon on démarre et tranquillement Julien, le barreur, d’une main de maitre sort le bateau du chenal pour l’amener sur le point de départ.
Je voyais d’autres bateaux toutes voiles dehors penchés sur le coté qui avançaient à toutes vitesse. Une petite inquiétude m’envahis mais je me disais nous,  on n’est pas concerné, nôtre bateau filera tout droit.
Mais voilà que c’est le moment de hisser la GV et le génois. Le vent fais claquer les voiles le navire tangues mais tout le monde autour de moi est sereins,  et chacun réalise l’opération qui lui incombe avec dextérité. Et bien sur moi je me fais aidé. Jean Luc le tacticien  me montre la manœuvre et en deux temps trois mouvements il bondit tel un félin, le voilà à l’avant en train de filer un coup de main à Julien le n° 1.
Régis d’une main experte contrôle la grande voile, tandis que Maria et Guillaume se chargent du génois.
Et voilà qu’il faut aller au rappel. Opération qui paraît complexe et risqué car il faut avoir les pieds et les mains suspendus en bordure. En effet, le vent dans les voiles fait pencher le bateau sur le coté.  Il vaut mieux regarder à l’extérieur plutôt que l’intérieur et voir à quel point le navire est sur le point de chavirer.

C’est formidable, ces opérations de bascule d’un coté et de l’autre du bateau qui font monter l’adrénaline et me procurent en même temps un sentiment de bonheur immense. Car le risque et la peur ressentie sont  atténués par la maitrise et la sérénité de l’équipage. 
Les vagues faisaient danser les voiles sur un air de salsa tandis que le vent entraine le bateau dans un tango endiablé. Et moi, toujours à la recherche d’un équilibre entre le bâbord et le tribord. Un moment d’inattention et me voilà projeté sur la filière du tribord.
Le deuxième jours, je me suis essayé à la barre, un court instant qui me paraissait une éternité.  J’ai pu constater qu’il est difficile de tenir la barre, car chaque mouvement avait des conséquences sur le bateau et son équipage.

Une formidable aventure avec des restaurants d’une exceptionnelle qualité, un équipage sympathique et des autochtones qui ont du soleil plein les yeux.
Oui la trinité sur mer c’est la Mecque de la voile.
Je voudrais aussi remercier Hélène sans qui cette aventure n’aurait pas eu lieue. C’est autour un déjeuner japonais, au détour d’une conversation que l’intérêt mutuel pour la voile s’est dévoilé.


Djilali

vendredi 2 octobre 2015

Championnat de France Entreprises à Quiberon du 10 au 13 septembre 2015, du très bien et du moins bien...

Une météo idéale,

toujours différente de celle annoncée, 7 à 15 noeuds, du soleil, et 21 bateaux prêts à en découdre sur le superbe plan d'eau de la baie de Quiberon, voilà le décord planté. Début des hostilités à 14h jeudi, une quatrième place prometteuse dans la première manche nous suffit pour passer une bonne fin de journée, MOKAYOU marche bien, et nous avons d'entrée trouvé les bons boutons. Une troisième place dans la première manche de vendredi nous place dans les outsiders potentiels derrière un trio de tête qui semble intouchable, il y a des pros à bord (info ou intox...), la journée passe et la machine se dérègle, au fur et à mesure que l'équipage s'améliore,
les enchainements sont plus rapides mais les résultats plus au rendez-vous, au classement général provisoire, nous sommes 8 ème, pas si mal. dernier jour, la météo change le vent tourne et forci, tout le monde est à fond, départ en black flag, le courant nous pousse sur la ligne, impossible de lofer mais plus possible d'abattre, rappel général, mais 5 bateaux ont été identifiés y compris le 34189, le notre, coup de massue pour tout l'équipage, on regarde la course et on essaie de faire les compte en profitant du soleil, c'est toujours cela de pris. La journée se termine par un petit cotier de 10 miles, très sympa, les bords de débridés sont géniaux, on reste au contact, on termine 10 ème et super content, c'est peut être notre place au final, mais la disqualification nous a couté chère et finalement ce sera 12 ème au général, un très bon résultat pour cette fin de saison, l'objectif est atteint pour le club et tous ses équipiers, naviguer avec plaisir pour participer aux championnats de France.
Rendez-vous l'année prochaine, dans le sud cette fois ci. Maria, Anne, Anthony, Eric, Nico, Julien et Jean-Luc. Résultats

jeudi 17 septembre 2015

Naviguez avec "voile sans frontière" notre partenaire solidaire


Bonjour à tous,

Après un été passé à naviguer sur le trimaran de voiles sans frontières en tant que skipper et second, je m'adresse à vous pour plusieurs propositions.


Voiles Sans Frontières (VSF) est une association qui utilise les bateaux comme bases logistiques pour des projets médicaux, scolaires et d'aide au développement dans les îles du détroit du Siné Saloum, accessibles seulement par bateau.

Le trimaran Yobalema est la base principale des projets. Ce bateau, quand il n'est pas au Sénégal pour VSF, vous accueille à bord pour des balades associatives.


Si vous souhaitez participer aux projets de VSF, vous pouvez devenir équipier d'un convoyage de Yobalema ou venir passer quelques jours à bord de Yobalema aux Canaries, en Corse selon les périodes.

Voici le programme des semaines à venir :

- Option Convoyage : URGENT nous recherchons des équipiers pour les étapes Port saint Louis du rhone - Canaries (23 sept au 6 octobre) et Canaries - Dakar (du 5 ou 7 nov au 15 nov). Débutants acceptés.

Recherchons Également un skipper pour l'étape Canaries-Dakar.


- Option balades sur l'eau aux Canaries : fuerte ventura et Lanzarote les semaines du 17 octobre au 7 novembre. 50 euros/jour/personne.

Si vous souhaitez donner un sens à votre prochaine sortie en bateau, n'hésitez pas et appelez moi au #06 07 74 98 08#.

À bientôt ,

Karine pour Voiles Sans Frontières lien vers le site de VSF