mardi 31 décembre 2019

Plus vite, plus haut en Grand surprise...

Un petit message venu du sud... à lire et relire avec beaucoup d'attention et destiné à tous les équipiers du club : https://www.teamwinds.com/plus-vite-plus-haut-en-grand-surprise/


Le bureau.

mercredi 23 octobre 2019

La parisienne...une dernière au taquet les 12 et 13 octobre à Dennemont!


Quand on se dit qu’on va faire la parisienne alors que l’on habite Paris, cela parait normal, mais quand le MUMU est à Saint-Malo, cela se complique et on se dit que l’on va passer beaucoup de temps sur la route !
Mais l’envie est trop grande, nous sommes bizu sur la Seine et rien ne peut nous arrêter même pas la météo qui s’annonce plutôt humide. Les 700 kms AR avalés, nous arrivons en fin d’après midi pour la mise à l’eau, une équipe super compétente nous attend et c’est finalement moi qui tarde à préparer le bateau pour le grutage…à l’eau, c’est maintenant le matage et les réglages du mat, haubans et bas haubans entre 25 et 30 à la mano, un tensiomètre serait le bienvenu !
Repas sympa autour de la cheminée et accueil chaleureux de Laurence, la présidente, promesse tenue du national, Kitty O Shea est là et sera le 21ème bateau, record battu ! Première nuit à bord, record battu également à quatre! Un impressionnant bruit de fond distillé toute la nuit par les uns et les autres, nous fait un réveil fatigué, heureusement le kfé et les tartines effacent ce mauvais souvenir et les réglages se poursuivent, un taquet par ci, une ficelle par-là, "t’es sûr qu’il ne manque rien ? Mais si un taquet pour rentrer le génois", tant pis on a plus le temps, on fera cela à l’ancienne comme aux zèbres… Partir à la voile, trouver la ligne entre une cabane et une bouée rouge en ne se trompant pas de sens, c’est parti pour la première manche… vent instable…cisaillé…entre 10 et 15 nœuds…on se bat dans le paquet…largué par les premiers vraiment devant…pas que des locaux…car Benoit et Triple Buses sont à l’affut… nous croisons souvent Laurent et Cipangu, un local vice-président 😉, cela nous rassure… Gérard assure à la barre, Corine coache Isa à merveille et les virements s’enchainent de mieux en mieux, je fais le singe devant et corrige l’assiette en permanence, Gérard peste car parfois le vent cabotin le met face à des situations inconnus… fin de journée après trois manches et une douzième place honorable, la soirée Peace and Love peut commencer, de nombreux fou rires face à nos têtes de quinqua baba, apéro en extérieur  et repas autour de la cheminée, 22h le danse floor s’ouvre enfin avec Thomas de Pronto, potentiel vainqueur…,  et son groupe rock magique « Kalzone Babouche » qui diffuse des mélodies mythiques qui nous rappellent d’excellents moments… Deuxième nuit à bord, plus de fatigue et surtout les boules kies nous permettent de passer une meilleure nuit engoncés dans nos duvets… 10h c’est reparti pour deux manches infernales où nous faisons notre meilleur place pour finir au final 11 ème, avec un grand sourire de Gérard car choquer le génois lors des bascules de vent lui a permis de garder le cap ! Dématage et grutage, buffet et remise des prix, un joli discours de Laurence et une ambiance très sympa, on y reviendra et pourquoi pas la traversée de Paris pour la quinzième édition…

Corinne, Isabelle, Gérard et Jean-Luc.

vendredi 4 octobre 2019

Championnat de France Habitable à Meze du 5 au 7 septembre 2019






Meze, charmant village au bord de l’Etang de Thau , nous voila !
Julien, Maria, Jean-Luc, Loïc, Michel, Honoré et Morgane nous élançons sur Cloporte, aux côtés de 16 autres Grand Surprise pour une compétition acharnée !
Des conditions météos exceptionnelles : avec un bon force 6, la mer est plate : tout l’intérêt d’être dans sur étang ! Et sous un grand soleil, le rêve !

Une bonne compétition qui nous apprend que :
  • lorsque la drisse de foc casse à moins d’1min du départ, c’est chouette d’avoir Honoré , toujours son canif à portée de main, pour sauver la situation
  • Lorsqu’une écoute de foc lâche à moins d’1min du départ, on peut quand même faire le meilleur départ de Cloporte de toutes les manches de la compet’
  • Lorsqu’on arrive dernier à une manche, il nous reste moins d’1 min pour engloutir un sandwich avant d’enchainer la suivante
  • Qu’en lâchant d’un seul coup la drisse de spi, les n1 et n2 sont un peu surpris mais l’affalage prend moins d’1 min ^^
  • Que mis bout à bout, ces 3 jours de compet, ça fait beaucoup de minutes mais que malgré tout, c’est toujours trop court et on aimerait recommencer le weekend suivant 😊
Concernant notre score, arrivés 13eme sur 17, ça nous dit qu’il faut progresser encore et s’entrainer en équipe, mais pour notre défense il y avait un très bon niveau global et 13 ça porte bonheur.
Score largement revu à la hausse si l’on ajoute la note de la Bonne Ambiance, où nous arrivons largement premier, notamment en grande partie grâce aux Ti-punch de Jean-Luc distribués en franche camaraderie à l’ensemble des coureurs lors de la Beach Party improvisé du samedi soir ( merci @Martine de la Paillotte)


Ces quatre jours ont également été l’occasion de profiter de la gastronomie locale. Magnifiques plateaux de fruits de mer préparés par Michel. Nous avons découvert une petite réjouissance locale : le violet ! Si si tout le monde a gouté, et on peut vous dire que ça a bien le gout de l’odeur de la marée basse. Et qu’on a adoré !
 
Tout comme le Barbecue d’Honoré.
Et bien sur le Far breton ( qui a dit « chauvin » ?! ) made in Loic & Morgane !


Bref, on a certainement pas perdu de poids, on a pas non plus gagné le championnat mais on a passé un excellent weekend, dans un pur esprit de sportivité !

A très bientôt

samedi 27 juillet 2019

Le national MUSCADET 2019 à Granville, un environnement magnifique pour une course d'exception...




Un très beau we à Granville, dans un environement somptueux, mouillage à Chausey, le Mont Saint-Michel à l'horizon et les dauphins pour nous accompagner!
Jusqu'à 15 nds de vent plutôt à l'ouest, le grand côtier vers Chausey fut long, un reaching où les nerfs du barreur et du GV ont été mis à rude épreuve pour rester dans la tête de course.
Corinne s'est régalé à la barre quand ce fut son tour, pour la meilleure place des 7 manches.

Avec du bon et du moins bon, nous avons limité les dégats, des améliorations sont à faire sur le bateau et sur nous mêmes certainement, nous terminons 35/86, et nous reviendorns avec beaucoup de plaisir sur l'eau mais également pour les soirées qui furent particulièrement gastronomiques.

 


 

 



lundi 22 avril 2019

Du 19 au 22 avril, SNIM 2019…un très bon cru…




A la SNIM, on ne sait jamais si on naviguera tous les jours mais là, on a été servi…un vent d’Est musclé..10 manches…du soleil et une soirée des équipiers autour de la paëla très bien orchestré ! Deux bateaux GAZELEC se sont tirés la bourre mais à ce petit jeux Philippe (récent vainquer de la Coupe Ile de France à la Mer) a été le plus fort sur ESCOGRIFFE (récent vainqueur de la MASILIA), à la fin de la première journée : 4 et 6 avec les filles du club nautique de Marseille entre nous !
Une belle entrée en matière !
Et puis les journées se sont enchainées avec les mêmes conditions mais des résultats qui malheureusement ne se sont pas améliorés ni pour les uns ni pour les autres, 7 pour Philippe et 10 pour Julien avec VIEUX FARCEUR, un bateau mythique à Marseille puisqu'il truste régulièrement les podiums avec Loïc (the Boss of TW).
Une très belle ambiance, pas de casse, peu de réclamation, un we comme on aime les vivre à Marseille sans oublier le son des guitares, le troley bus, la dame noire,Toinou...
Merci aux organisateurs, aux comités de course et aux équipages, et à tous les équipiers : Flora, Corinne, Elise, Thaï, Maria, Gérard, Philippe, Théo, Régis, Stéphane, Michel, Anthony, Julien, Jean-Luc.


 
 
 
 

jeudi 18 avril 2019

14 avril 2019, un dimanche en laser à Saint-Quentin... à refaire!


Dimanche matin. Après un grasse mat' bien méritée nous (Clément et Sophie) décollons de l'appartement à 14 h pour rejoindre Saint Quentin. Sur le chemin, nous attrapons Romaric et Léandre à la station du RER C. Le club est désert, tout comme le plan d'eau. Les conditions météo sont assez calmes : ~5 noeuds, plutôt froid et l'eau du lac est à 12 °C.

On grée très rapidement puisque les voiles et les mats sont déjà montés et dès 16 h nous sommes 4 laser sur l'eau à retrouver nos repères. Nous décidons de tourner autour des deux bouées rouges du lac en faisant des départs au lièvre derrière le dernier arrivé sous le vent. Le vent a même forci légèrement vers 17 h 30 pour les derniers bords !

 
Bilan de l'après-midi très positif car on s'est bien amusé avec quasiment aucune organisation à prévoir. Bref à refaire !

lundi 8 avril 2019

Coupe Ile de France à la Mer les 29-30-31 mars 2019, une très belle édition ensoleillée...


Très belle édition avec deux bateaux engagés pour le club, Énergumène et Diablesse. La météo s'annoncait très calme confirmée par un arrêt de l'entraînement vendredi avant la fin de journée, mais celle-ci se révéla finalement très tactique, entre 5 et 10 noeuds pour un record de 9 manches en deux jours dont un magnifique côtier, chapeau au comité de course!
 
 
 
Avec 14 équipiers dont cinq femmes, le club s'est bien defendu avec de belles manches et quelques croisements entre les deux équipages.
7ème et 20ème, les places d'honneur ne sont pas pour nous cette année mais nous garderons en souvenir le fameux repas de fruits de mer avec mayo maison et les moules frites traditionnels chez Jaouen qui se termina par un concours de rock brillamment remporté par le club, on ne peut pas être bon dans tous les domaines!

Vainqueur CVVX avec nos amis Corine, Gérard, Alain et Philippe qui doivent organiser l'année prochaine, et que l'on retrouvera engagés avec le club à la SNIM,. Vivement l'année prochaine à Marseille peut être ...

vendredi 15 février 2019

26/27 janvier à entrainement à Cherbourg...l'année commence fort!



Il y en a qui aime à se retrouver au coin d’un feu, à l’abri de la pluie et il y’en a d’autres qui eux fuient le confort pour aller se faire rincer par les éléments. Ce fut nous, par ce dernier week-end de janvier, quoi de mieux que de tirer des bords dans la rade de Cherbourg ?


Aussi, c’est armés de nos équipements les plus chauds que nous sommes montés à bord de ce grand surprise. Régis à la barre, Gérard à la GV, Stéphane et moi à moudre du café Clément au piano, Sophie n°2 et Bastien tout à l’avant.

Une jolie brise de secteur ouest nous attend et 3 autres équipages ont eux aussi renoncé à la couette, nous voilà sur les flots. trois grands surprises et un J80. Allez c’est parti. Face au vent, on envoie la GV, Sophie jump et Clément reprend la drisse. Une respiration plus tard, en tête, on sent les binômes qui fonctionnent. On y va pour le solent. Fin du moteur … juste le bruit de l’air, enfin.

On fait quelques réglages, un peu de virements, envoi du spi, ouf, pas de cocotte. Empannage, aie on garde mal le ballon sur le même niveau, le tangon se promène, N°1 nous tire des gros yeux, les mécanismes reviennent doucement.

Tout le monde est chaud ? ok un peu de parcours, départ entre la bouée et le dinghy. C’est quoi déjà le bord favorable ?

Trois minutes décompte, nous sommes en entrainement mais notre ego qui sommeillait a pris sa bouffée d’air frais, on va pas se laisser faire. Derniers virements, on approche de la ligne, mince on est à la bourre, ils nous mettent des longueurs. On arrive à la bouée, le retard est fait, dog leg j’arrive !!!

On va pas se mentir, on ne finit pas premier, mais on reste sur le podium à 4 bateaux, l’honneur est sauf. La matinée se poursuit au rythme des parcours, que ca fait du bien.

Rentrée au port, une ondée vient nous cueillir, juste le temps d’affaler la GV, l’eau ruisselle sur la toile, on rentre un peu à l’aveugle. Dernière manoeuvre on frappe les amarres. Régis met un pied sur le ponton, miracle, la pluie cesse.

On sèche les gants, miam miam/debrief, et c’est reparti. Le vent forcit, on trempe les pieds. L’après-midi file à toute vitesse et les crêpes approchent. Pas mal pour une première journée de reprise.
Tout le monde à la douche, rendez-vous au resto l’équipage à partir de 19h30. Aucun absent, les équipages se retrouvent au sec. Ambiance feu de cheminée, fauteuil confort, un cocktail avec du rhum pour éviter les rhumes. Ca parle voile, technique, tactique et mon tribord alors !!! On prolonge la soirée, certains partent, on annonce beaucoup de vent pour demain, d’autres enchainent. Cherbourg by night, ça bouge.


Dimanche. On tire les rideaux, les branches des arbres s’agitent, la fenêtre siffle et laisse passer un filet d’air. Mince le vent est fort, on voit les vaches voler. On check sur windguru, tiens cette couleur là, je la connaissais pas : violet. Rafales à 45/50 noeuds annoncées. Arrivés sur site, on gardait l’espoir de jouer dans la petite rade mais elle est blanche d’écume. Tant pis, c’est le charme du vent


Allez, une dernière pensée pour mes camarades de jeu, vivement la prochaine


jeudi 25 octobre 2018

35 ème régate promovoile RVI du 11 au 13 octobre 2018 à Porquerolles



« Nous cherchons un équipier pour participer au Challenge Promovoile RVI  du 11 au 14 octobre à Porquerolles, occasion unique de profiter de l’été indien, cadre magnifique, baignade en vue…. » Je fonce sans plus réfléchir !!! La méteo se déteriore : vent d’est avec des rafales jusqu’à 40 nœuds. Capitain Fred doit anticiper le convoyage. Il pleut. Ambiance fin du monde. Les arbres coupent la route. Pas très encourageant… Mais heureusement l’équipage arrive au complet à l’appel : les 4 gentlemarins (Julien chef de bord, Julien numéro 1, Jean Luc l’embraque, Fred la GV) sont là, ainsi que la belle avocate (Maria l’embraque) et la petite mascotte (Marina) tout sourire. Et bien sûr moi (Aleksandra au piano). Le bateau est paré. Top départ, malgré la mer un peu houleuse. Jiraglia est en pôle position à la bouée. Mais qu’est-ce qu’il se passe, pourquoi nous perdons le cap ?! Elle est où la GV ? Jiraglia au Bateau Comité sur canal 72 (vous êtes sûrs que ce n’est pas le canal 77 ?!) Retour au port obligé. Notre rail de GV n’est plus « d’un seul morceau » . Commence un après midi de bricolage. Arriveront nos 4 gentlemarins à trouver une solution ? Un par un, avec une méticulosité chirurgicale, ils s’attaquent aux « méchantes » vis. Heureusement le rosé frais arrive pour remonter le moral des troupes. Au coucher du soleil, l’espoir est de retour. Nous avons raté juste une manche. Deuxième jour la méteo est plus clémente : soleil, température estivale, vent modéré, mer calme. L’equipage entame les preparatifs : salut au soleil, pompes et gainage. Café croissant.  1 minute avant les 10 minutes. Chacun à son poste. C’est parti. 2 manches courues et la GV est toujours à poste. Belle performance. Nous sommes satisfaits. Il est maintenant temps de la baignade bien mérité. En ce vendredi 12 octobre 2018 l’eau est à 22 degrés. Troisième jour. Nous devons tout donner. Première manche de la journée : parcours côtier et tour de Porquerolles. Parés à virer ? Choque le hale-bas ! Borde le génois ! Bon, la GV tient mais on évite de trop la solliciter (le minimum bien utilisé suffit à tout…) Il y a encore une « banane » à faire. Rappel max. Nous devons passer la bouée. Hey, vous avez vu le bateau devant ?!  Nous oui, mais on ne nous a pas vus nous !  Le rappel se transforme en bain obligé. Les bottes sont pleines d’eau (heureusement elle est toujours bonne) et nous aussi…Mais on ne se décourage pas (jamais !) Le spi est bien gonflé et la manche se termine avec Jiraglia en 3ème position. L’heure de la remise des prix est arrivée. US Gazelec est au complet, malgré la tentative de noyade par la concurrence. Que la fête commence ! Car en effet, US Gazelec n’est pas qu’un club de voile : le jour on donne le max sur l’eau et le soir on enflamme le…. Ponton. Sur la musique de Carlos Gardel, Astor Piazzolla ou encore Gothan Project un tango s’improvise. Mais quels tangueros ces gentlemarins !!! Il est temps de rentrer pour certains. Capitain Fred et son moussaillon Jean-Luc vont braver encore la mer pour convoyer Jiraglia à bon port. Quel courage ! Merci à tous pour ce magnifique weekend. Un remerciement tout particulier est adressé à mes collocataires de Jiraglia qui ont partagé avec moi leur espace et sacrifié leur confort. La princesse de la cabine avant. A très bientôt pour une prochaine aventure en mer et sur terre.